Bulletin

Les Amis canadiens de l‘Ermitage
Novembre 2003 - Volume IV, numéro 4

http://www.amis-ermitage.ca/ - ISSN 1479-8865

[Friend's Logo]

Expositions en cours à l'Ermitage

Les Stroganov, mécènes et collectionneurs. 14 oct. 2003 - 25 janv. 2004.

Cette exposition, présentée dans l'antichambre et la salle Nicolas du palais d'Hiver, est consacrée à la famille Stroganov qui joua un rôle clé dans la vie politique, économique et culturelle de la Russie, du milieu du XVe siècle jusqu'à la fin du XIXe siècle. L'exposition rassemble 370 objets du domaine de la peinture, de la sculpture, du dessin et des arts appliqués, en plus de pièces de monnaie et autres, allant de l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle. La collection originale fut réunie par le baron Sergey Grigorievich Stroganov (1707 - 1756) qui, en 1754, commanda à F. B. Rastrelli la construction de sa magnifique résidence, sur la perspective Nevsky, à Saint-Pétersbourg, afin d'y exposer ses acquisitions.

L'art chinois d'exportation. 10 oct. 2003 - date à déterminer.

Abritée dans le palais Menchikov, cette exposition explore les contacts culturels entre la Chine et l'Occident. On peut y admirer plus de 200 articles : bijoux, ouvrages de métal, os sculptés, porcelaines, papiers peints, tissus, dessins, objets peints et autres. L'art chinois d'exportation était créé par des maîtres chinois expressément pour des clients étrangers. La popularité de l'art chinois atteignit son apogée dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. L'exposition permet d'explorer divers centres de production et différentes techniques utilisées par les maîtres chinois. Les créations des XVIIe et XVIIIe siècles montrent une succession de styles européens allant du baroque au rococo puis au classicisme. Les commodes « chinoises » gagnèrent en popularité durant le règne de Pierre Ier en Russie par le biais des sociétés néerlandaises et de celles des Indes orientales anglaises, et en tant que cadeaux diplomatiques, comme cette robe de chambre en soie bleue, qui appartenait à Pierre Ier, et ces boîtes en filigrane d'argent provenant d'un nécessaire de toilette de Catherine II, qui font partie de l'exposition.

La galerie des trésors. 18 mai - continu.

Cette exposition de bijoux introduit le visiteur à une collection d'œuvres allant du troisième millénaire av. J.-C. jusqu'au début du XXe siècle. Dans la première et la deuxième salle sont réunis des objets d'art primitif et ancien. La plus grande collection d'objets en métal précieux vient du tumulus de Maïkop, dont la richesse n'a d'égale, peut-être, que les célèbres sépultures mycéniennes, en Grèce. La troisième salle renferme des objets d'arts appliqués byzantins et postbyzantins datant du VIe au XVIIIe siècle, et des objets d'arts appliqués d'Europe de l'Ouest, datant du Moyen Âge. L'un des artéfacts les plus remarquables, à la fois de la collection de l'Ermitage et de l'art gothique dans son ensemble, est la croix de Fribourg (XIIIe siècle). La quatrième salle nous présente des collections de vases en cristal de roche et en pierre, réalisés par des maîtres européens des XVIe et XVIIe siècles; des pendentifs fantaisistes en perles et en pierres précieuses fabriqués par des maîtres européens de la Renaissance; et des montres du XVIIe siècle. Des cadeaux offerts par des diplomates, des armes luxueuses et des cannes ayant appartenu à des membres de la famille impériale sont exposés séparément. Dans la cinquième salle, enfin, on peut admirer des bijoux du XVIIIe au XXe siècle dont la plupart proviennent de la galerie des bijoux du palais d'Hiver. La section consacrée à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle expose des œuvres de René-Jules Lalique et de l'atelier de Carl Fabergé dont le nom est associé au nouvel âge d'or de l'école de joaillerie de Saint-Pétersbourg. Les modèles d'insignes impériales de Fabergé ont obtenu le grand prix à l'Exposition universelle de Paris, en 1900.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur les collections permanentes du Musée de l'Ermitage et sur les expositions en cours, au www.hermitagemuseum.org.


2 BulletinVolume IV, No 4

Fabergé

La Collection de la famille royale britannique des œuvres de Carl Fabergé, le plus grand joaillier et orfèvre russe de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, reste sans égale par sa taille, son étendue et sa qualité. Elle est en grande partie le fruit d'échanges de cadeaux personnels entre les familles royales russes, danoises et britanniques.

Une exposition passionnante, à l'affiche de la Queen's Gallery, du Buckingham Palace, à Londres, du 21 novembre 2003 au 7 mars 2004, intègre les résultats d'une nouvelle recherche exhaustive dans des archives russes. Elle témoigne de la passion de la famille royale pour l'œuvre de Fabergé à travers 300 de ses plus belles pièces.

Fabergé redonna vie à des techniques traditionnelles d'émaillerie, de décorations en or de différentes couleurs et d'utilisation de pierres semi-précieuses sculptées, mais en faisant preuve d'une habilité inégalée et d'une grande originalité. Il puisa son inspiration dans diverses sources, depuis l'Antiquité et l'art oriental jusqu'au mouvement contemporain de l'Art nouveau. L'assimilation de ces divers styles, associée à l'utilisation de matériaux d'une qualité extrême et à un savoir-faire du plus haut niveau, confère à l'œuvre de Fabergé son caractère unique. Le tsar Alexandre III de Russie nomma Fabergé « fournisseur de la cour impériale » en 1885. Puis, l'enthousiasme du roi Édouard VII et de la reine Alexandra pour le travail de Fabergé incita le joaillier à ouvrir une succursale à Londres en 1903.

La reine Marie, épouse du roi George V, fit l'acquisition de quatre des fameux œufs de Pâques de Fabergé, dont trois qui avaient été fabriqués pour la famille impériale russe. Ces pièces, produites en un an dans le plus grand secret, sont de brillants exemples de l'ingéniosité de Fabergé. L'acquisition d'œuvres de Fabergé se poursuivit avec la reine Elizabeth - la reine mère - qui ajouta bon nombre de pièces importantes à la Collection royale britannique. Fabergé pouvait transformer même le moindre objet pratique en une œuvre d'art miniature. Aussi eut-il de nombreux émules, et l'exposition comprend des pièces réalisées par ses concurrents et ses imitateurs, y compris Cartier.

L'exposition est accompagnée d'un catalogue de 272 pages, comprenant plus de 220 illustrations : Fabergé in the Royal Collection. Offert avec couverture rigide, à 84 $CAN, et avec couverture souple, à 54 $CAN.

Voyez l'article d'artnet Royal Treasures par N. F. Karlins pour une grande photo de l'oeuf de mosaïque de Fabergé.


3 BulletinVolume IV, No 4

Nouvelles de la section de Toronto

Dîner des Amis canadiens de l'Ermitage
Le vendredi 28 novembre 2003

Ce dîner, organisé par la section de Toronto, au cercle des professeurs de l'Université de Toronto, vise à souligner le 300e anniversaire de la fondation de Saint-Pétersbourg. Au programme : d'excellents plats russes, de la musique et des prix de présence. Membres et invités (un invité par membre), 65 $; non-membres, 75 $. Réservations : composer le (416) 979-0932 ou envoyer un chèque aux Amis canadiens de l'Ermitage, au 50, rue Baldwin, Toronto (Ontario) M5T 1L4).

On affiche complet à la série de conférences de l'automne!

La section de Toronto annonce sa série de conférences pour l'hiver 2004
La littérature russe des XIXe et XXe siècles

Toutes les conférences seront données au Département des langues et littératures slaves de l'Université de Toronto, au 121, rue St. Joseph, 4e étage.
 
Mardi 10 février 2004
19 h
Donna Orwin Professeure de russe, Département des langues et littératures slaves de l'Université de Toronto The Coming of Age of Russian Psychological Prose - 19th Century (Le XIXe siècle, ère de maturité pour la prose psychologique russe)
Mardi 2 mars 2004
19 h
Leonard Livak Professeur agrégé, Département des langues et littératures slaves de l'Université de Toronto Russian Modernism and the Avant-Garde (Le modernisme russe et l'avant-garde)
Mardi 23 mars 2004
19 h
Kenneth Lantz Professeur de russe, Département des langues et littératures slaves de l'Université de Toronto Writers in Prison: Literature in the Gulag (Les écrivains en prison la littérature du goulag)

SÉRIE COMPLÈTE : membres, 55 $; non-membres, 60 $.
Réservations : composer le (416) 979‑0932 ou envoyer un chèque aux Amis canadiens de l'Ermitage (50, rue Baldwin, Toronto (Ontario)  M5T 1L4).

Rayonnement dans la collectivité

Durant l'été, 3 000 dépliants ont été imprimés et largement distribués auprès d'établissements d'enseignement, d'organismes artistiques et de bibliothèques afin de promouvoir à la fois la série de conférences de l'automne et La Fondation canadienne du Musée de l'Ermitage.

La section de Toronto a établi des liens avec le Centre of Russian and East European Studies (centre d'études russes et d'Europe de l'Est) et le Département des langues et littératures slaves de l'Université de Toronto. Ainsi, nous avons été invités à prendre part au colloque « Soviet and Kosher » (Soviétique et casher) qui marquera le 175e anniversaire de naissance de Tolstoï.

Dans la nouvelle année, les Amis comptent organiser des cours d'introduction au russe pour les personnes qui prévoient faire un voyage en Russie.


4 BulletinVolume IV, No 4

Des vedettes russes au Metropolitan Opera

Les Amis canadiens de l'Ermitage invitent les amateurs d'art et d'opéra à participer à un voyage accompagné en autocar à New York. C'est une occasion unique d'assister à deux spectacles exceptionnels « au Met ». Valery Gergiev dirigera une somptueuse production de La Traviata par Zeffirelli, avec Dmitri Hvorostovsky et Renée Fleming. Hvorostovsky sera également en vedette dans La Dame de pique de Tchaïkovski, en compagnie de Plácido Domingo et de Nikolai Putilin.

Vous pourrez aussi voir la Collection Forbes, connue pour ses superbes objets d'art et ses œufs de Pâques impériaux de Fabergé. Émerveillez-vous devant les contrastes que fera ressortir notre visite architecturale. Participez à une visite commentée du Metropolitan Museum of Art. Les collections du Musée augmentent constamment et nous aurons droit à la visite guidée sur les œuvres phares des collections. Vous aurez aussi du temps libre pour explorer le Musée à votre guise. Vous voudrez peut-être voir l'exposition spéciale Playing with Fire: European Terracotta Models, 1740 - 1840 (Jouer avec le feu : modèles européens en terre cuite, 1740-1840) qui montrent, depuis les esquisses jusqu'aux œuvres achevées, la fougue et l'érudition des modélistes européens à l'époque néoclassique. Nous déjeunerons à l'élégant FireBird Restaurant qui nous plongera dans l'ambiance d'une maison russe de 1912, soit d'avant la révolution. C'était un rêve de la baronne Irina von der Launitz, petite-fille de Vladimir von der Launitz (maire de Saint-Pétersbourg jusqu'à sa mort en 1907), et celui de son mari, J. William Holt, bien connu pour sa connaissance de l'art, de la littérature et de la cuisine russes, de recréer cette ambiance. Après ces délices culinaires russes, nous remonterons dans l'autocar pour visiter la cinquième Avenue et le « mille des musées ». Vous aurez alors le temps de magasiner, peut-être à La Vieille Russie qui propose des bijoux remarquables, des antiquités et des souvenirs russes. Vous pourriez également faire les célèbres boutiques de la cinquième Avenue. Autre possibilité encore, si vous êtes un passionné ou une passionnée de musées : visiter le Frick, le Guggenheim ou le Cooper-Hewitt sur le « mille des musées ».

À la fin de cette journée mémorable, vous goûterez au confort du Mayflower Hotel à Central Park, d'où l'on peut se rendre à quelques pas du Lincoln Centre, des théâtres de Broadway et des plus belles boutiques de New York.

Coût : occupation double, 1 430 $CAN par personne; supplément pour occupation simple, 450 $CAN.
Complément d'information : Mme Jean Sheikh, C.T.C. Executive, Worldwide Travel, 60, rue Queen, bureau 202, Ottawa (Ontario)  K1P 5Y7; (613) 236-5555 ou 1 800 267-5552; [email protected]

La section d'Ottawa vous invite à un dîner de la journée de l'Ermitage et à une vente aux enchères par offre écrite, le samedi 6 décembre 2003

Bienvenue à tous et à toutes à ce dîner et à cette vente aux enchères qui aura lieu au restaurant international du campus Woodroffe du Collège Algonquin. La soirée commence à 18 h 30 avec des hors-d'œuvre et un aperçu des articles proposés pour la vente aux enchères, suivis du dîner à 19 h. Le repas, à quatre services, comprendra une boisson alcoolisée.

Menu
hors d'œuvre
pour titiller vos papilles : blinis, caviar de saumon et assortiment de bouché
entrée
choix de gâteaux de hareng avec crème sûre, esturgeon fumé et salade, soupe aux chanterelles et aux pommes de terre, cigares au chou (chou savoury, oie, crème sûre)
sorbet aux betteraves et à la vodka
plat principal
escalope de daim avec pommes de terre et moût sur grattons d'oie avec légumes
dessert
crème caramel agrémentée de sirop de bouleau, de noix confits et de pruneaux au brandy
thé et café

Membres et un invité par membre, 50 $ chacun; non-membres, 60 $. Prière de réserver en envoyant un chèque aux Amis canadiens de l'Ermitage ( 280, rue Metcalfe, bureau 400, Ottawa (Ontario) K2P 1R7). Veuillez signaler vos préférences pour vos places à table.


5 BulletinVolume IV, No 4

Les Amis canadiens tombent sous le charme de la Russie lors du quatrième voyage annuel

[Happy Group Shot]

Des nouvelles des voyages des Amis se répandent toujours plus loin… Ainsi, lors de notre quatrième voyage annuel en Russie, des amis américains de New Jersey et de Washington D.C. se sont joints aux Canadiens, venus de Montréal, d'Ottawa, de Winnipeg et de Calgary. Nous avons tous été enchantés à la fois par Moscou, une ville animée et chaleureuse où l'on sent la forte présence de la « Mère Russie », et par Saint-Pétersbourg, une ville élégante et magnifique, imprégnée de l'histoire impériale.

Nous étions admirablement bien logés à Moscou à l'hôtel Metropol, de style Art nouveau et situé à cinq minutes du théâtre du Bolchoï, ainsi qu'à Saint-Pétersbourg, dans l'hôtel historique Angleterre. Les petits-déjeuners étaient délicieux et copieux, et le service courtois. Ainsi, nous partions du bon pied pour entreprendre des journées bien remplies.

Chaque jour à Moscou, si spectaculaire à voir, nous révélait des merveilles. Notre guide, une professeure d'université, titulaire d'un doctorat en histoire de l'art, partageait avec nous une mine de renseignements sur les arts, la politique et l'histoire russes. Elle nous a fait visiter, en manifestant beaucoup d'enthousiasme, les jardins du Kremlin, le palais des Armures (où nous avons vu le célèbre diamant Orlov) et la place Rouge. Nous nous sommes rendus au Musée Pouchkine, puis nous avons fait une visite très intéressante de la maison du célèbre chanteur basse russe Chaliapine. Le soir, certains sont allés au théâtre du Bolchoï. Le lendemain, nous avons fait une excursion fascinante à Serguiev-Possad, haut lieu de l'orthodoxie russe. Nous avions l'impression d'être dans un autre monde. Notre séjour à Moscou a passé trop vite, mais nous savions que des trésors nous attendaient à Saint-Pétersbourg.

Le trajet de cinq heures jusqu'à Saint-Pétersbourg a été l'occasion d'admirer la campagne et de partager nos compartiments de train avec des Russes très intéressants.

À Saint-Pétersbourg aussi, notre guide était extraordinaire. Elle nous a fait visiter le palais Menchikov, dont la chambre de Varvara, ornée de tuiles en bleues de Delft, et l'imposante forteresse Pierre-et-Paul, qui fut la cathédrale de la cour et le lieu de sépulture des tsars russes vers 1858, mais servit aussi, pendant plus de deux cents ans, d'infâme prison. Nous avons passé la journée suivante au palais de Peterhof, la majestueuse résidence d'été de Pierre le Grand. Ses centaines de fontaines, étincelantes sous le soleil automnal, présentaient une vue à couper le souffle. Il en était de même de l'immense palais, aménagé au milieu de 500 acres d'aménagements paysagers. Fait intéressant, Pierre le Grand n'utilisait le palais que pour la tenue de cérémonies, et vivait dans une petite maison modeste qu'il avait surnommée « Mon plaisir », haut perchée, près du golfe de Finlande. Le palais Catherine à Tsarkoïe Selo fit sensation dans notre groupe alors que nous parcourions le Grand Hall, la salle à manger blanche et l'incomparable salle d'ambre. Ce palais fut construit par Bartolomeo Rastrelli en 1755 et complètement restauré pendant le dernier quart du XXe siècle. Tout près se trouve le palais Pavlovsk, la résidence de Paul Ier et de Maria Fiodorovna, à la fin du XVIIIe siècle.


6 BulletinVolume IV, No 4

Bien sûr, la pièce de résistance à Saint-Pétersbourg a été notre visite d'une journée complète des chefs-d'œuvre de l'Ermitage. Quel privilège que d'avoir le Musée pratiquement juste à nous pour explorer la salle consacrée à Rembrandt et celle à Léonard de Vinci, le salon doré, les peintures flamandes comprenant certains des plus grands chefs-d'œuvre de Pierre Paul Rubens, des salles remplies d'œuvres impressionnistes, la Collection de l'or des Scythes du IIe siècle av. J.-C. et plus encore! Les guides de l'Ermitage, qui possèdent un savoir encyclopédique sur les collections, nous ont aidés à apprécier peintures et artéfacts plus en profondeur.

Comme à Moscou, théâtres et concerts remplissaient nos soirées. Entendre de la musique russe interprétée par un orchestre symphonique russe, par exemple, a été une expérience inoubliable.

Le matin de notre dernière journée, notre réticence à partir a été quelque peu atténuée par une visite privée en bateau de quelques-uns des canaux pittoresques de Saint-Pétersbourg surnommée non sans raison la « Venise du Nord »! Ce fut l'occasion d'admirer, d'un point de vue totalement différent, plusieurs monuments et immeubles remarquables.

Ce superbe voyage de l'automne 2003 marquera à jamais nos mémoires. Sa réussite est entièrement due aux longs mois de planification méticuleuse du Comité des voyages des Amis, si bien dirigé par Pat Simmermon et Anne Duncker.

Je pense qu'une citation de l'un des participants au voyage résume bien le plaisir que nous avons eu à faire ce circuit Moscou-Saint-Pétersbourg cette année : « Je m'attendais à beaucoup, et j'ai reçu encore plus! »

Alors, économisez vos sous et songez à prendre part à la prochaine excursion. C'est une expérience qui marque une vie!

Note : Le mode d'impression du Bulletin ne permet pas de reproduire les photos de façon à rendre justice à Moscou et à Saint-Pétersbourg. Veuillez consulter le site Web des Amis, au http://www.hermitagemuseum.ca/HermitageFriends/Archives/20030914.html

Les voies d'eau des tsars

De Moscou à Saint-Pétersbourg
Du 1er au 15 septembre 2004

Faites l'expérience de l'histoire et de la culture de l'ancienne Russie le long du vaste réseau de voies d'eau qui relient les deux capitales impériales des tsars et abritent des joyaux de l'art russe, des réalisations de maîtres anciens et une architecture unique. Depuis un bateau de croisière fluviale confortable - notre hôtel flottant -, nous ferons diverses excursions. Nous explorerons le cœur de Moscou et son mystérieux Kremlin. Vous serez éblouis par les trésors des tsars dans le palais des Armures, par les points de vue qu'offre la place Rouge de la célèbre cathédrale Basile-le-Bienheureux et par le GOUM, le nouveau magasin branché. Sentez vibrer l'âme de cette ville, porte d'entrée de l'Orient et riche de mille et un trésors et plaisirs.

Le panoramique fleuve Volga nous amènera ensuite à Ouglitch, une des plus vieilles villes de Russie, que nous visiterons à pied et qui fut fondée en 1148. Cette ville, dotée d'églises remarquables, est hantée d'histoires légendaires sur Ivan le Terrible et son fils assassiné de 9 ans, Dimitri. Un bijou des villes de l'Anneau d'or, Kostroma a été le lieu de résidence de familles nobles, soit celles des Godounov et des Romanov. Le majestueux monastère Saint-Hypatius se trouve au cœur de Kostroma. À Yaroslavl, fondée en 1010, nous visiterons la ville et le monastère de la Transfiguration-du-Sauveur, datant du XIIe siècle et décoré d'œuvres murales qui dépeignent les visions apocalyptiques de saint Jean. Nous ferons ensuite escale dans le paisible village paysan de Goritsy où vous visiterez le monastère-forteresse Kirillo-Biélozersk. Puis, suivra un pur délice : une halte à l'île de Kiji, située à l'extrémité nord du lac Onéga. Cette île est célèbre comme musée en plein air de l'architecture en bois, et pour sa cathédrale de la Transfiguration, parfait exemple de l'architecture décrite dans les contes de fée russes. Nous profiterons aussi d'une agréable aire de pique-nique à Mandrogi, avant d'arriver à la « Venise du Nord », Saint-Pétersbourg.

Prélassez-vous sur le pont du navire et profitez de l'ambiance détendue offerte à bord. Et vous ne manquerez rien durant cette croisière de douze jours grâce aux grandes fenêtres de nos chambres-salons. Savourez notre cuisine internationale et russe traditionnelle et assistez à des spectacles. Découvrez l'histoire et la culture de ce pays fascinant. Les visites guidées sont comprises dans le forfait, mais les soirées de théâtre sont optionnelles dans les deux capitales.

Comme toujours, le moment fort du voyage des Amis reste la visite privée d'une journée complète à l'Ermitage : explorez ses collections de renommée mondiale avec des guides experts, le lundi, lorsque le Musée est fermé au public.

Visitez à nouveau l'Ermitage ou d'autres palais impériaux et musées célèbres en prolongeant de deux jours votre séjour dans un hôtel historique, l'Angleterre.

Coût : 5 339 $CAN, par personne, occupation double.

Le nombre de places étant limité, ne tardez pas à signaler votre intérêt à Mme Jean Sheikh (qui pourra aussi vous envoyer un dépliant) : C.T.C. Executive Worldwide Travel, 60, rue Queen, bureau 202, Ottawa (Ontario)    K1P 5Y7, Canada; (613) 236-5555 ou sans frais au 1 800 267-5552; [email protected].

Nouveau laissez-passer à l'Ermitage pour les membres

Vous prévoyez faire un voyage à Saint-Pétersbourg? Les Amis vous remettront un laissez-passer spécial qui vous donnera un accès gratuit et illimité à l'Ermitage pendant toute la durée de votre séjour. Finies les files d'attente! Vous pouvez obtenir votre carte auprès du bureau des Amis à Ottawa, en composant le (613) 236-1116 ou sans frais le 1 866 380-6945. Prière de compter au mois trois semaines pur la livraison.


7 BulletinVolume IV, No 4

Doris Smith reçoit un prix pour sa contribution

[Presentation to Doris from Svetlana at The Hermitage]
À gauche, S. Philippova, et à droite, D. Smith. Photo : H. et D. &Mackenzie

Lors du quatrième voyage annuel des Amis en Russie, Doris Smith recevait une carte de membre à vie de l'Ermitage. Cette distinction, bien méritée, fut présentée par Svetlana Philippova, coordonnatrice du Club international des Amis de l'Ermitage, pour ses efforts inlassables afin de mettre sur pied Les Amis canadiens de l'Ermitage.

Lettre à nos membres

Par suite du départ à la retraite de notre ancienne présidente, Doris Smith, nous avons fait appel à vous, par une demande de candidatures, afin de trouver un nouveau chef ou une nouvelle chef pour les Amis canadiens de l'Ermitage. Le dernier Bulletin, qui comprenait un formulaire de mise en candidature, traçait les grandes lignes du processus tout en précisant les dates importantes. Nous vous annoncions aussi la tenue d'une réunion à l'automne 2003 pour confirmer la nomination du nouveau chef ou de la nouvelle chef des Amis. Or, la date limite est passée et personne n'a soumis sa candidature. Nous ne cessons pas pour autant d'aller de l'avant!

Ainsi, nous avons entrepris de passer en revue les programmes et services des Amis afin de nous assurer que les fonds sont bien gérés et que nous offrons les services souhaités par nos membres. Cet examen se fera dans le cadre d'une consultation, avec des discussions avec nos sections de Toronto, d'Ottawa et de Montréal. Si vous avez des suggestions ou des observations, veuillez communiquer avec le bureau national des Amis au (613) 236-1116 ou sans frais au 1 866 380-6945, ou encore à [email protected]. Nous accorderons une attention personnelle à chacune de vos interventions car votre opinion nous tient à cœur.

Nous sommes fermement engagés à assurer le succès des Amis et nous vous sommes très reconnaissants de votre appui soutenu pour assurer le dynamisme de notre organisation.

D'autres nouvelles suivront dans les prochains numéros du Bulletin.

Le bureau national
(Voir au verso la composition de l'équipe de transition actuelle)


8 BulletinVolume IV, No 4

Prochaines Expositions de l'Ermitage
au Canada

Rubens et son époque fut la première d'une série d'expositions des collections de l'Ermitage présentées au Canada.

En 2002-2003, L'invitation au voyage : l'avant-garde française de Gauguin à Matisse de la collection du musée de l'Ermitage attira 377 000 personnes en tout au Musée des beaux-arts de l'Ontario (MBAO) et au Musée des beaux-arts de Montréal. L'exposition donna un nouvel élan au tourisme réceptif de Toronto, grandement affecté par la crise du SRAS durant la dernière année. À Montréal, on a battu un record d'affluence de 25 ans, avec 200 000 visiteurs.

La prochaine exposition de la série réunira des trésors de la Grande Catherine provenant de l'Ermitage. Elle sera présentée au MBAO à l'automne 2005, puis prendra l'affiche à Montréal au printemps 2006. Les conservateurs des deux musées sont à Saint-Pétersbourg cet automne, pour établir la liste définitive des objets et préparer les articles du catalogue. Cette exposition promet d'être l'une des présentations les plus élaborées d'arts décoratifs — porcelaine, art textile, bijoux et objets gemmés — à voyager à l'extérieur de la Russie.

Enfin, au Musée royal de l'Ontario, on offrira en 2007 une très belle exposition sur les armes et les armures, qui devrait aussi être présentée dans un autre lieu restant à déterminer. Et, toujours en 2007, le Gardiner Museum of Ceramic Art de Toronto proposera une exposition nul doute éblouissante : European Porcelain in Russian History (La porcelaine européenne dans l'histoire de la Russie).

Voulez-vous revoir le film « Russian Ark » (L'arche russe)?

Ce film remarquable sera présenté à l'Université d'Ottawa, au pavillon Lamoureux, pièce 122, le vendredi 5 décembre 2003, à 19 h 30. Le pavillon est situé au 145, Jean-Jacques-Lussier. L'entrée est libre mais les places sont limitées (« premier arrivé, premier servi »).

Ne manquez pas les deux dernières conférences de la série Doris Smith 2003

Le samedi 22 novembre, Nancy Scarth relatera son expérience personnelle à bord de trains russes, soit le Transsibérien et le Baikal‑Amur. Avec diapositives. (En anglais).

>Le samedi 29 novembre, Monique Michaud donnera une conférence intitulée « La danse : le Kirov et le théâtre Mariinski ».

Coût : 10 $, membres; 12 $, Amis de la Bibliothèque nationale. Dans la pièce 156 de l'immeuble de la Bibliothèque et des Archives nationales au 395, rue Wellington, à Ottawa. De 11 h à 12 h 30.

BULLETIN

Volume IV, no 4, automne-hiver 2003
ISSN 1497-8865
Le Bulletin paraît quatre fois par an, en français et en anglais.
Il est distribué gratuitement aux membres des Amis canadiens de l'Ermitage.
Rédactrice : R. Young
Collaborateurs : P. Simmermon, A. Duncker, Kae Fogden, C. Viets, R. Young, D et H MacKenzie
Soutien technique : Alex Smith, Quintin Wight, Seán Kelly

Le Bulletin est offert en ligne au :
http://www.amis-ermitage.ca/

Bureau national :
Les Amis canadiens de l'Ermitage
280, rue Metcalfe, bureau 400
Ottawa, (Ontario)  K2P 1R7
Téléphone : (613) 236-1116;
Sans frais : 1 866 380-6945
Télécopieur : (613) 233-5438
Courriel : [email protected]

Section de Toronto :
50, rue Baldwin
Toronto (Ontario)  M5T 1L4
Téléphone : (416) 979-0932
Télécopieur : (416) 348-0438
Courriel : [email protected]

Membres du bureau national :
Bob Kaszanits, directeur administratif par intérim
Robin Young, vice-présidente
David Wait, trésorier
Nancy Scarth, secrétaire
Susan Marcus, présidente, section de Toronto
Président ou présidente (à communiquer), section de Montréal
Membres à titre personnel : Judith Parkes, Pat Simmermon, Anne Duncker, Catherine Lane, John Skeggs, Paule Sirois

La Fondation canadienne du Musée de l'Ermitage :
C. P. 539, succursale B
Ottawa (Ontario)  K1P 5P6

No d'enregistrement d'organisme de bienfaisance de La Fondation canadienne du musée de l'Ermitage : 87879 9865 RR0001



indice